Les pièges à éviter pour assurer son chien

5db043d58e86d.png

Fidèle compagnon et meilleur ami de l’homme, le chien est un animal de compagnie qui nécessite beaucoup d’attention et d’entretien. Conscient du fait que, son entretien peut se révéler coûteux, bon nombre de propriétaires souscrivent à une assurance, pour leur chien. Belle initiative, car elle permet de limiter les dépenses, et offre plusieurs autres avantages. Mais, il arrive que les propriétaires de chien se retrouvent pris au piège, car lors de la souscription ils n’ont pas fait attention à certains détails.

Dans cet article, on vous donne quelques points, à vérifier minutieusement.

Les clauses de remboursements

Bien qu’il soit très avantageux d’assurer son chien, il existe des critères et points, très capitaux, qu’il est important d’étudier, avant de souscrire à n’importe quelle assurance, pour votre chien. Pour donc éviter toutes formes de déception, vous devez tenir compte de certains éléments, comme les clauses de remboursement.

En effet, les modalités de remboursement peuvent être peu claires. Très importantes, elles varient d’un assureur à un autre. Vos recherches doivent donc porter sur le taux de remboursement, le délai de remboursement, les cotisations et les frais secondaires.

Les primes d’assurance

Indispensables dans le choix de l’assureur, et de la formule proposée par celui-ci, les primes d’assurances se calculent en fonction de plusieurs facteurs. Parmi ceux-ci on retrouve l’âge et la race. De plus chaque année, les primes d’assurance augmentent. Certains assureurs emploient des hausses plus ou moins intéressantes en ce qui concerne les chiens seniors.

Il est donc important, de prendre en compte ce facteur, avant de choisir votre agence d’assurance chien.

Le délai de carence

Il s’agit du temps minimal qui s’écoule, entre le moment où votre assurance prend effet, et le moment où vous allez commencer à bénéficier de la garantie offerte par l’assurance. Il est présent dans toutes les sortes et types d’assurance. Les animaux domestiques y compris le chien y sont donc soumis.

Il est important de noter que le délai de carence varie. Il peut être de quelques semaines à plusieurs mois. Toutefois, dans la quasi-totalité des contrats d’assurance, il rentre en vigueur deux ou trois mois, après que le contrat ait été signé. Le principe du délai de carence est de ne pas prendre en compte les accidents et maladies, dont l’animal pourrait bien souffrir, bien avant que son maître ne souscrive à une assurance pour lui.

Pour finir, Il existe une limite d’âge pour l’assurance chien, et l’âge minimal est de 2 ou 3 ans. De plus, vous devez identifier votre animal, et avoir tous ses vaccins à jour, avant de souscrire à une assurance. Tenez aussi compte, des conditions de résiliation du contrat d’assurance.

Laisser un commentaire