Cavalier king Charles : découvrez cette race de chien

5daecd4a6795b.png

Si vous êtes un amoureux des petits chiens affectueux et adorables, le Cavalier King Charles fera sans doute votre bonheur. Il y a encore quelques années, c’était un chien méconnu du grand monde. Pourtant le Cavalier King Charles a tout ce qu’il faut pour être un excellent chien de compagnie. Cet article vous fera découvrir davantage cette race de chien.

Origine et histoire du Cavalier King Charles

Son origine remonte au XVIe siècle en Angleterre. Il est issu du croisement entre plusieurs chiens anglais de petite taille, dont King Charles Spaniel. À l’époque, il était essentiellement utilisé comme chien de compagnie pour les membres de la famille royale et des familles nobles.

Caractéristiques physiques

Le Cavalier King Charles est un petit chien de taille comprise entre 32 et 36 cm. Sa robe peut être unicolore (rouge intense), bicolore (noir et feu) ou tricolore (noir, blanc et feu). Son poil est long, frangé, un peu ondulé avec une texture soigneuse. Doté d’une tête grosse comparativement à sa taille, il a de longues oreilles et des yeux grands et sombres.

Caractères et comportements

Le Cavalier King Charles est un chien affectueux, joyeux, doux et intelligent. Il peut être tout aussi calme que vif. C’est un chien très sociable qui aime la compagnie des enfants. Il est réservé, mais pas agressif avec les étrangers. Les câlins et autres marques d’affection, il ne s’en lasse jamais. Ce chien s’accommode très bien à la vie en appartement dans la mesure où vous le promenez régulièrement. Il n’aime pas le froid et l’humidité.

Éducation et santé

Son éducation ne pose généralement pas de problèmes particuliers. Il faut le socialiser dès son jeune âge et lui fixer des limites. La méthode éducative doit être ferme, mais positive. Étant donné qu’il aime jouer, profitez de ces moments pour avoir toute son attention.

Pour ce qui est de la santé du Cavalier King Charles, il a une prédisposition aux maladies suivantes :

  • la cataracte,
  • l’irritation des oreilles et
  • les maladies cardiaques ou respiratoires.

Laisser un commentaire